Lorsque les palmes tombent, voir sèchent, c’est que le palmier est attaqué. De ce fait,  une fois le cœur mort, il ne faut pas tardé à le faire abattre.

Les palmiers peuvent être attaqué à Toulouse par le paylisandisia et le charançon.

Certains symptômes peuvent vous alerter :

  • Perforation des palmes notamment chez les espèces au feuillage palmé
  • Présence de sciure, dans la couronne ou le stipe ; en amas +/- aggloméré et de grain +/- fin
  • Présence d’exuvie (en général à moitié sortie du cocon) le long du stipe et à la base des palmes
  • Jaunissement, dessèchement des palmes
  • Formation de gomme
  • Développement anormal de feuilles issues de bourgeons axillaires
  • Déformation et torsion anormale du stipe
  • affaissement des palmes

C’est ainsi que dans un délai plus ou moins long, la mort du palmier est  programmée. Le sujet dépérit plus ou moins vite selon le nombre de larves dans le palmier. Des traitements existent, mais ils sont coûteux en main d’œuvre car le ravageur peut revenir sans cesse.

Pin It on Pinterest

Share This